1 milliard de degrés

 

 

Deux bouffons nous parlent d’oppression, de manipulation et de soumission.
 L’humanité qu’ils pointent du doigt, c’est vous, c’est nous, c’est eux
. C’est dur d’être un prophète quand on est deux!
 Une farce pleine de bonnes intentions.

D’après un texte d’Étienne de la Boétie : Discours de la Servitude (lire un extrait)

Merci à La Boétie (lire sa bio), Daniil Harms (lire sa bio)

Écriture collective

Mise en scène : Michaël Egard

Jeu : Ophélie Gateau et Yoram Allon-Davias

Co-production : Conseil général de Charente (16)

Soutiens :
 le clos aux Z’oiseaux, les Arènes de Nanterre (92), la Ferme Saint Michel à Confolens (16), l’AMAC à Confolens, la Machine à Coude à Voulême (16), Thélème à Lussac (16), Cie Ocus à Saint Germain sur Ille (35), le Barzouges-ass. Ce qui nous lie à Bazouges sous hédé (35), Les Pratos à Saint Thual (35), Cie Le puits qui parle à Chavagne (35)

Suivez-nous sur :